Seleziona una pagina

Montorfano

Green Land

est une commune italienne d’environ 2700 habitants située dans la province de Côme dans la région Lombardie.


Montorfano est un petit village qui doit son nom au mont que la domine, le mont Orfano, un petit relief de calcaire ainsi nommé parce qu’il se trouve isolé et solitaire de la gamme de montagne pré-alpin qui se trouve derrière lui. Passé la place principale du village, où c’est possible observer quelques structures architecturales importantes, y compris l’église paroissiale de San Giovanni Evangelista, Villa Manusardi, actuellement siège de la Mairie et Villa Barbavara, on prend le chemin qui mène au sommet de la montagne. Ici, vous pouvez admirer les ruines du “castrum” qui a servi de forteresse militaire, en particulier pendant la période médiévale. C’est aussi remarquable la façon dont Frédéric Barberousse et ses soldats l’ont utilisé après la défaite dans la bataille de 1160 Tassera. La légende veut que les larmes de la montagne, versées pour solitude, ont donné lieu à un plan d’eau très suggestif, le lac Montorfano en fait, l’un des plus petits lacs de la Brianza. Le chemin qui délimite le lac, reconnu comme une réserve naturelle et site d’intérêt communautaire, peut être couvert en une heure environ. Ceci c’est pas la seule région d’importance environnementale: ne doit jamais être oublié la Brughiera Comasca, un territoire riches de points d’intérêt pas seulement naturel, mais aussi artistique et architectural, y compris de vieilles fermes, immeubles et d’autres trésors artistiques, correctement signalées.

Lieux d’intérêt

MONT ORFANO

Parcours: à partir de place Roma, prendre rue Mandelli, monter jusqu’à le sommet du mont Orfano, où se trouvent les restes du chateau de Barbarossa et admirer le panorama. Durée de la promenade: une heure.

MONT ORFANO

De génération en génération se transmet l’histoire de la petite montagne au pied de laquelle se trouve le pays de Montorfano. Les enfants d’un temps aujourd’hui racontent l’histoire à leurs enfants et petits-enfants, toujours égal à lui-même et en utilisant les mêmes mots de celui qui leur a dit dans l’enfance. L’histoire semble commencer un peu comme ça: “Le petit Monte, à qui le pays doit son nom, est dit Orfano parce qu’il se trouve seul et isolé au milieu d’une zone plate. Plus au nord, ses frères aînés se s’amusent à le regarder en bas, tous réunis un à côté de l’autre. Le mont, triste et abattu, pleure chaque nuit quand personne pouvait voir son flux de larmes. Pourtant un matin, au lever du soleil, il s’aperçoit que toutes ses larmes ont créé à ses pieds un petit étang rond, le lac de Montorfano. A partir de ce jour, le petit mont Orfano ne fut jamais plus triste: il suffit, en effet, de regarder vers le bas et se refléter dans le lac pour voir sa propre image pour se sentir moins seul immédiatement “.
Cette conte pour enfants est basé sur une caractéristique locale qui est évident pour toute personne qui monte sur le mont Orphan: le relief, techniquement une colline, pas une montagne, vu ses 554 mètres de haut, est en fait entouré par des zones de faible altitude, en se révélant la seule colline du territoire environnant. Cette caractéristique l’a rendue un lieu d’une grande importance stratégique à partir duquel il était possible de suivre toutes les plaines autour. Au sommet de la montagne se trouvait, en effet, un complexe historique fortifiée d’origine gauloise, d’abord détruit par les Romains pendant la conquête de la Gaule. Le fort, détruit et reconstruit à plusieurs reprises, a été objet de litiges constants au cours des siècles: luttes qui ont impliqué de plus en plus les habitants pacifiques de Montorfano.L’hôte, le plus célèbre du fort était certainement Frédéric Barberousse, qui avait fait retirer ses troupes après la lourde défaite de Tassera en 1160 à Carcano. La forteresse a cessé d’exister, même comme tour de guet, en 1600, lorsque Charles V a décidé de la démolir complètement. À partir de là, Montorfano a eu une histoire paisible, finalement exclue des combats qui sevissait le territoire en raison de la forteresse. Aujourd’hui, vous pouvez facilement rejoindre le centre du village de Montorfano, où vous pouvez trouver le peu qui reste de la forteresse de Barbarossa, mais surtout d’où vous pourrez profiter d’une vue imprenable sur le lac de Montorfano et la plaine qui se prolonge jusqu’à un oeil vers le sud. Pendant les jours de beau temps, vous verrez aussi Milan: vous pouvez facilement comprendre pourquoi l’histoire a toujours combattu farouchement pour le contrôle de ce point stratégique.

LAC DE MONTORFANO

Parcours: de Place Roma accéder à travers de rue Como ou rue Cantù aux sentiers que entourent le lac de Montorfano à l’intérieur de l’homonyme Réserve Naturelle. Durée du parcours: une heure.

LAC DE MONTORFANO

Le Lac de Montorfano est le plus petit des lacs de la Brianza. Au-delà de sa taille modeste, la forme arrondie et ses eaux toujours mystérieusement froid le rendent également le plus propre des lacs du Triangle Larian. L’origine du lac de Montorfano est due à l’action de l’excavation glaciaire que a eu lieu dans la fin du Pléistocène. L’expansion des glaciers a en effet creusé le bassin qui abrite aujourd’hui le lac, leur retraite a provoqué, au contraire, une accumulation de débris de roche à l’extrémité du bassin, ce qui empêche à l’eau de déborder. Des rues du pays sera possible accéder facilement le chemin au bord du lac, en parcourant l’anneau entier avec un simple promenade de 4 km. Les amateurs de la nature remarqueront avec plaisir que le vrai maître du lac est la végétation: roseaux épais entourent, en fait, presque toutes les banques, devenant un refuge pour plusieurs espèces d’oiseaux. Groupes de Canards contrôlent constamment les eaux du lac et, avec un peu d’attention et de fortune, vous pouvez regarder le vol d’un martin-pêcheur. Les plongées sous-marines de ces oiseaux barattage les nénuphars et les châtaignes d’eau qui flottent à la surface, ce qui oblige les poissons à se réfugier dans la végétation sous-marine pour éviter de finir leurs proies. Le long du sentier, vous remarquerez que le lac de Montorfano n’a pas des affluents, le bassin est, en effet, atteint de différentes sources en raison de l’affleurement de la nappe, ce qui explique pourquoi l’eau est plus froide que dans les autres lacs de la région. A courte distance des champs de canne, se trouvent épaisses forêts verdoyantes de châtaigniers et de bouleaux qui couvrent la colline et les berges du Lac. La beauté du paysage, ainsi que sa richesse floristique et faunistique, ont toujours été une forte attirance pour l’homme: sur la rive nord du lac, les archéologues ont trouvé les vestiges d’un village de pilotis remontant à l’âge du bronze. Indubitablement Villa Barbavara c’est plus récent, né avec des fins défensives au XVe siècle et plus tard soumis à des transformations radicales qui ont donné à la villa l’apparence a typique du XVIIIe siècle. Encore plus récents sont les glacières, dont les restes sont cachés dans les environs des berges. La famille Barbavara a transformé le lac en une véritable industrie de la glace,en dotant les rives des moyens mécaniques pour le transport des blocs, les plus grands. Pour les amateurs du relax, sur la rive sud du lac,est possible rejoindre le Lido, une grande étendue d’herbe avec accès à l’eau, où, en été, vous pouvez nager ou simplement vous détendre au soleil. Afin de protéger l’intégrité de la zone, en 1984, a été criéé la Réserve Naturelle du lac de Montorfano; aujourd’hui reconnu comme un site d’intérêt communautaire, est confié à la garde du Parc Régional de la Vallée du Lambro. Depuis des nombreuses années, sont organisée des initiatives éducatives et scientifiques destinées aux jeunes pour les sensibiliser à l’importance de respecter la nature. Le destin de ces lieux est entre leurs mainss, magnifiques depuis des siècles.

BRUGHIERA

Parcours: de Rue Cantù prendre viale Rimembranze et rue Molino, à l’hauteur du cimitière, pour accéder aux sentiers de la Brughiera. La durée de la visite varie selon la destionation: de une à deux heures.

BRUGHIERA

La bruyère est un type particulier d’habitat naturel qui a un faible niveau d’humus, causé par un sol acide et argileux. Normalement, caractérisé par la présence de seulement une faible tige de la végétation, la lande de Montorfano présente également des véritables zones boisées. Les rives du lac de Montorfano sont, en fait, la limite nord du vaste parc della Brughiera Briantea, qui s’étend jusqu’à la limite avec Meda.Plus on se déplace au sud, plus la végétation caractéristique s’abaisse. Les chemins qui commencent à Montorfano, ainsi qu’être très simple et adaptés à tout le monde, sont très intéressants d’un point de vue naturaliste. Le conseil est de commencer la randonnée dans la bruyère tôt le matin, quand il y a plus de possibilités d’entrer en contact avec les nombreuses espèces animales qui rendent les arbres et les broussailles leur maison. Le sentier serpente à travers les buissons de bruyère, qui donnent le nom au territoire. Le meilleur moment pour la randonnée dans le parc est certainement le printemps ou l’été, quand le climat est plus doux, bien que à l’automne, la bruyère est colorée de fleurs rose pâle qui donne une atmosphère magique au lieu. Le chemin le plus court et simple se dirige vers la frontière de la ville de Montorfano et vers la ferme Cassinazza, oasis naturelle au milieu de la bruyère. Sur le chemin qui mène à la ferme,on est accompagnés par de chant et par d’oiseaux, impossibles à oublier. Plus complexe sera les voir: en poursuivant en silence et tranquillité, vous pourriez apercevoir quelques petits oiseaux colorés tels que le Pendolino ou le Martin Pescatore,tandis que presque impossible de voir seront les hiboux communs, la chouette, les buses et la bondrée apivore qui nichent dans ces zones. Mais pas seulement les oiseaux animent les bois: probablement votre traces les mettront en fuite, mais différentes espèces de mammifères errent aussi dans les buissons qui bordent le chemin. Les plus patients sont invités à s’asseoir de quelque part dans le silence le plus absolu, à profiter du concert de sons de la nature et à aiguiser la vue: on pouvait voir des rongueurs sauter par-ci par-là. Le taux et la moufette habitent le parc, mais ils sont des animaux trop timides pour se rapprocher a l’homme. Dans les périodes de pluie, ils créent des zones humides qui deviennent le lieu idéal pour la ponte des oeufs de plusieurs espèces de grenouilles, des crapauds et des tritons. Les enfants vont adorer de se promener à travers les sentiers à la recherche de cette incroyable variété d’animaux. Dans le cas où les enfants devaient rester déçus parce qu’ils ont échoué à repérer quoi que ce soit – ne vous inquiétez pas: une fois arrives à l’agrotourisme Cassinazza, ils peuvent avoir le plaisir de admirer tous les animaux de la ferme. La ferme accueille en effet des chevaux, des vaches, des ânes, des chèvres, des oies et des paons, ainsi qu’un terrain de jeu, qui vont consoler toutes les déception des plus jeunes.

COMMENT Y ARRIVER

En bus:
ASF Autolinee
C47 Como- Casatenovo – Merate
C45 Como-Inverigo-Cantù

En train:
Ferrovie Trenord Milano Nord Cadorna:

Train Régional R16 Milano-Meda-Asso, descendre et continuer avec le bus C45 Como – Inverigo – Cantù
Train Régional R17 Milano – Como Lago, continuer avec le bus C47 et descendre à Montorfano

En voiture:
De Como: parcourir la SP 28

De Lecco: parcourir la SS 36 en direction de Milano, jusqu’à rejoindre la SS 342 en direction de Nibionno

De Milano: parcourir la SS 35, prendre la SP 34 à Cermenate. Prendre la SP 36 pour Cantù jusqu’à atteindre Montorfano à atravers de la SP 28; continuer sur la SS 36 et sortir à Bergamo/Como, prendre la SS 342 et suivre les indications pour Montorfano.

Découvrez les Green Lands

Explore les terres verts du Lac de Como!